24FPS 37 : Rush

Draven Reply 07:53
Histoire de changer un peu de domaine, 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, se penche cette fois sur l’univers de la course automobile avec Rush, la nouvelle réalisation de Ron Howard qui nous raconte la rivalité entre Niki Lauda et James Hunt durant la saison 1976 de Formule 1. Et comme une heureuse coïncidence, il se trouve que c’est justement l’une des passions de Julien qui va décortiquer le film en compagnie de Jérôme…
Dans la première partie de l’émission, ils s’arrêtent tout d’abord rapidement sur la carrière de Ron Howard avant d’évoquer le casting de son nouveau long-métrage et de donner leur avis général sans spoiler. Puis, lorsque retentit le signal sonore, ils reviennent sur toutes les scènes du film avec diverses analyses, remarques et précisions techniques.
 

Bonne écoute et n’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du film !

Crédits musicaux : Gimme Some Lovin’ de Steve Winwood, issu de l’album Rush Original Motion Picture Soundtrack (2013)

24FPS 36 : Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde

Draven Reply 07:50
Ça y est, Edgar Wright, Simon Pegg et Nick Frost ont conclu la trilogie Cornetto avec Le Dernier Pub Avant La Fin Du Monde (The World’s End) qui fait suite à Shaun Of The Dead et Hot Fuzz ! Une occasion rêvée pour 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, de se pencher sur la saga pour en décortiquer tous les liens via de nombreuses remarques et critiques !
Dans la première partie (sans spoiler) de l’émission, Julien et Jérôme reviennent tout d’abord sur les travaux passés du trio anglais avant d’exprimer leur avis général sur ce dernier film, mais sans rien révéler de l’intrigue. Et c’est après le signal sonore à 1h18m02 que débute la seconde partie de l’émission où toutes les principales scènes sont analysées dans une discussion pleine de références et de trouvailles.
 

Bonne écoute, et n’hésitez pas à venir nous dire comment vous avez compris la scène finale !

Crédits musicaux : Alabama Song (Whisky Bar) des Doors, issu de l’album The Doors (1966), et I’m Free de Soup Dragons, issu de l’album Lovegod (1990).

24FPS 35 : White House Down

Draven Reply 07:46
Roland Emmerich, le plus américain des réalisateurs allemands, revient au style qui l’a fait connaitre : le gros film d’action où on casse de la Maison Blanche ! Cela ne pouvait bien sûr pas échapper à 24FPS, le podcast avec ou sans spoiler, et Jérôme et Julien vont se faire un plaisir de décortiquer le tout !
Dans la première partie (sans spoiler) de l’émission, ils passent donc rapidement en revue la carrière du metteur en scène avant de s’arrêter sur le scénariste et le casting de cette nouvelle production pour enfin livrer leur avis mais sans dévoiler quoi que ce soit du scénario. Et c’est après le signal sonore que débute la seconde partie de l’émission où toutes les scènes et tous les détails sont passés en revue dans une bonne ambiance de franche rigolade.
 

Bonne écoute et n’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de la scène du drapeau !

Crédits musicaux : Street Fighting Man des Rolling Stones, issu de l’album Beggars Banquet (1968)

24FPS 34 : Jobs

Draven Reply 07:42
En tant que transfuges du podcast Telekom, Jérôme et Julien ne pouvaient pas ignorer la sortie du film Jobs. C’est donc pour une fois dans le domaine des nouvelles technologies que s’aventure cet épisode de 24FPS, le podcast avec ou sans spoiler, afin d’évoquer la vie du fondateur d’Apple parallèlement au film indépendant produit et interprété par Ashton Kutcher.
Dans la première partie (sans spoiler, même si c’est moins important cette fois) de l’émission, Julien et Jérôme évoquent donc leur ressenti général par rapport au personnage de Steve Jobs ainsi que la marque à la pomme, avant d’évoquer la production du film ainsi que leur avis global sur cette production. Puis dans la seconde partie, les scènes principales de Jobs sont décortiquées et surtout agrémentées de nombreuses anecdotes absentes du film.
 

Bonne écoute à vous, et n’hésitez pas à nous confirmer que malgré nos tentatives de justification, nous sommes de gros fanboys complètement vendus à la cause d’Apple !

Crédits musicaux : Boots Of Spanish Leather de Bob Dylan, issu de l’album The Times They Are A-Changin’ (1964).
Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts