24FPS Debrief Juillet 2017

Draven 4 15:51
Bien qu'étant moins chargé que le mois de juin 2017, le mois de juillet comporte quelques grosses sorties que 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, ne pouvait pas ignorer !
Après avoir dit un petit mot sur le sondage concernant les habitudes d'écoute des auditeurs, à partir de 00h02m16, voici les 10 films qui sont abordés dans l'émission sans spoiler :

- Orange Mécanique de Stanley Kubrick (à partir de 0h06m56)
- Elvis & Nixon de Liza Johnson (à partir de 0h14m00)
- La Région Sauvage de Amat Escalante (à partir de 0h16m55)
- Colossal de Nacho Vigalondo (à partir de 0h20m37)
- 2:22 de Paul Currie (à partir de 0h33m22)
- Una de Benedict Andrews (à partir de 0h38m57)
- Valerian Et La Cité Des Mille Planètes de Luc Besson (à partir de 0h48m18)
- Cars 3 de Brian Fee (à partir de 1h41m20)
- Wakefield de Robin Swicord (à partir de 1h49m45)

Avant de passer au dernier film, Julien et Jérôme prennent quelques instants pour parler des films marquants qu'ils ont déjà pu voir pendant la première moitié de l'année 2017 (à partir de 1h59m23), puis ils enchainent sur :

- Baby Driver de Edgar Wright (à partir de 2h05m30)

Et après le signal sonore (à partir de 2h38m45), ils continuent de parler de Baby Driver mais cette fois avec des spoilers !



Bonne écoute, et n'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de Valerian ou Baby Driver !

Crédits musicaux : Was He Slow? de Kid Koala, issu de l'album Baby Driver - Music from the Motion Picture (2017), et Baby Driver de Simon & Garfunkel, issu de l'album Bridge Over Troubled Water (1970)

Related Posts

hors-série 7763722344068425990

4 commentaires

Merci pour ce recap de juillet.
Par contre, Jerome quand tu dis que le film marche bien en France, euh ... comment dire ?!
Non ...
Il a eu un démarrage correct, sans plus.
Mais il atteindra péniblement les 3,5 millions d'entrées.
Ce qui est très moyen pour un film sorti en 1000 salles!
(et encore plus moyen, pour être gentil, quand on imagine l'ambition de Besson)

En effet je crois que je me suis un peu emballé, j'ai lu une news sur le démarrage canon du film juste avant d'enregistrer, et j'en ai tiré une conclusion hâtive.

Entièrement d'accord avec Jérôme sur Valérian.
Le film était destiné à être raté dans la mesure où Laureline n'était pas rousse.
De plus concernant Dane Dehaan, il est certes victime d'un casting abérrant mais on ne peut pas dire qu'il est forcé son talent pour sauver les meubles.
En fait, Besson n'avait pas à chercher très loin pour trouver son Valérian. Clive Owen aurait été un casting moins invraisemblable que Dehaan. Et ça nous aurait évité de l'avoir en train de cabotiner dans le rôle du commandeur à mesure que le film avance.

Exact, du coup le pauvre C Owen se retrouve a devoir defendre un rôle improbable mal scénarisé et dialogué.
On n'avait pas vu pire cabotinage dans un rôle prétendument sur mesure depuis Christopher Plummer en Empereur dans Starcrash, a la différence que le film de Cozzi disposait du budget café de celui de Besson ;)

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts