24FPS 61 : Enemy

Draven 3 09:31
Après tous les blockbusters évoqués ces derniers mois, ça fait plaisir de réfléchir un peu au cinéma, et c'est exactement le programme de ce 61ème épisode ou 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, s'intéresse à Enemy, le labyrinthe mental réalisé par Denis Villeneuve.
Comme d'habitude deux parties dans cette émission : la première, très courte, revient rapidement sur les parcours du réalisateur et de son acteur principal, Jake Gyllenhaal, déjà évoqués dans notre épisode 39 consacré au film Prisoners. Jérôme et Julien y donnent également leur avis en prenant garde de ne rien spoiler (et c'est très important pour ce film), car c'est seulement dans la seconde partie qu'ils confrontent leurs théories dans une discussion moins chronologique que d'habitude, mais tout de même bourrée de spoilers pour ceux qui n'auraient pas vu le film.



Bonne écoute, et n'hésitez pas à partager vos théories avec nous !

Crédits musicaux : After The Lights Go Out des Walker Brothers, issu de l'album Portrait (sorti à l'origine en 1966, mais titre bonus uniquement présent sur la réédition CD sortie en 1998, quoique je me demande pourquoi je précise tout ça car personne ne lit jusque là de toute façon)

Related Posts

thriller 4799840330120207101

3 commentaires

Mais si, on lit jusque là ;-)

Je ne partage pas du tout votre enthousiasme au sujet de ce film, que j'ai trouvé ennuyeux et nébuleux à souhait.
Je dois avouer que j'ai ressenti une sensation de foutage de gueule au dernier plan et que je n'ai rien compris au final.

Dommage, parce que j'adore Jake Gyllenhaal et parce que j'avais beaucoup aimé Prisoners...

Haha merci Fred ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas glissé un petit truc comme ça dans les notes de l'émission, je ne l'avais d'ailleurs encore jamais fait pour 24FPS, ça remontait à ma carrière précédente dans le podcast.

Je comprends tout à fait ton avis sur Enemy. C'est tout de même un film qui est légèrement trop obscur pour ce qu'il raconte, et quelque-part je m'estime heureux d'avoir accroché et de ne pas m'être ennuyé. Je ne l'avais vu que depuis quelques heures quand on a enregistré, et aujourd'hui l'envie de le revoir un jour s'est complètement estompée, à cause justement de cet excès de complexité que je trouve maintenant un peu vain. En gros, j'ai peur de m'ennuyer à mourir en le revoyant car au moins au premier visionnage j'étais à l'affut d'indices, mais j'ai bien peur de ne pas en trouver d'autres si je le revois.

En tout cas, malgré mes réserves sur (le scénario de) Prisoners et mon enthousiasme qui est un peu retombé au sujet de Enemy, je continue de penser que Denis Villeneuve est un très bon faiseur et qu'on tient peut-être un nouveau Fincher (après tout, il a fait ses équivalents de Zodiac et Fight Club). Je continuerai de m'intéresser de près à ses futures réalisations.

je n essaye pas de te convaincre de le regarder une autre fois vu ta peur des araigné mais j ai ete decu quand tu as dis que tu ne le ferais pas
Depuis inception, je n avais pas vu un film aussi interressant
je deteste regarder les films une deuxieme fois mais la je l ai regarder 7 fois
POURQUOI?
l oeuvre de villeneuve si elle est vue une seule fois n'est pas complete
car la premiere fois qu on la voit c est une tragedie et la deuxieme fois c'est une farce
je n en dirais pas plus pour eviter de spoiler ceux qui ne l ont pas vu

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts