24FPS 68 : Kingsman Services Secrets

Draven 2 11:24
Et voici le premier épisode complet de 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, de l'année 2015, et il est consacré au film Kingsman Services Secrets de Matthew Vaughn !
Dans la première partie de l'émission, Jérôme et Julien reviennent tout d'abord sur le comic book d'origine puis sur la carrière déjà riche de Matthew Vaughn, avant de livrer leurs impressions sur Kingsman Services Secrets sans le moindre spoiler. Puis, après le signal sonore, ils explorent les détails du film en racontant toute l'histoire mais aussi en relevant les références dissimulées dans celui-ci.



Bonne écoute, et n'hésitez pas à réagir aux différentes questions restées en suspens durant l'émission !

Crédits musicaux : Manners Maketh Man de Henry Jackman & Matthew Margeson, issu de l'album Kingsman The Secret Service (2015), et Money For Nothing de Dire Straits, issu de l'album Brothers In Arms (1985)

Related Posts

comédie 791771203339877206

2 commentaires

J'ai vraiment détesté la scène de l'église, pas parce-que c'était de la violence gratuite ou parce que la scène en elle même est mauvaise, ce qui m'a choqué c'est comment le réalisateur nous force à trouver ça cool et fun avec une musique endiablé et une stylisation à outrance. Ce décalage me pousse à penser que le réalisateur ne veut rien dire dans cette scène il nous procure juste du fun et essaye d'être faussement subversif, c'est un problème du cinéma de divertissement d'aujourd'hui il ne faut pas contrarié le public du coup tout est fun rien a de l'importance..

Je suis déçu qu'autant de critique soit ravi de cette scène alors que c'est un réalisateur qui nous dit au fond la violence gratuite ce n'est pas si grave, dans ce cas là qu'est-ce qui le différencie des racistes présent dans la scène.

Je n'ai pas du tout la même lecture que toi de cette scène. Tout d'abord sur le fait qu'il y a tout de même un grosse différence entre les membres de cette église du Kentucky et le réalisateur. Les fanatiques répandent un message de haine et banalisent la violence envers ceux qui ne leur plaisent pas. Je doute en revanche que ce soit la volonté du réalisateur Matthew Vaughn.

Je crois qu'il ne faut pas perdre de vue que Kingsman reste avant tout un produit de pop-culture complètement décalé et dont le but n'est pas de faire de la propagande idéologique (même si le groupe religieux peut en rappeler un qui existe réellement).

Je trouve au contraire que la violence fun et débridée qui caractérise cette scène du film était le meilleur moyen de rendre la scène acceptable aux yeux du grand public. Sinon, ce déchaînement soudain de violence aurait été complètement hors-sujet par rapport au reste du film qui ne se prend pas au sérieux.

Je suis désolé que cette scène t'ai gêné, et je n'essaye pas de te forcer à l'apprécier. Néanmoins, elle n'était finalement pas si surprenante de la part d'un réalisateur et d'un auteur de comics (Mark Millar) déjà bien habitués aux accès de violence très exagérés et sortis de nulle part (comme dans Kick-Ass).

Je crois plutôt que tu as dû voir dans cette scène quelque-chose qui ne reflète pas du tout la volonté du réalisateur. De plus, ta remarque sur la banalisation de la violence pourrait s'appliquer à d'innombrables films d'action complètement débridés qui voient le jour en permanence, or si personne ne s'en offusque ça doit être parce-qu'il est évident pour tout le monde qu'il s'agit avant tout de divertissement et de fiction plutôt que de propagande...

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts