24FPS Bilan 2017

Draven 7 08:57
L'année 2017 a été riche en déceptions, surprises et autres rebondissements au cinéma, et 24FPS fait le bilan complet de l'année !
Dans cet épisode bilan, Jérôme et Julien vous proposent leurs différents TOP/FLOP respectifs, sans oublier des commentaires sur le box-office annuel, des attentes pour 2018 et quelques infos sur le podcast, le tout presque sans spoiler (sauf un sur le film Split de Shyamalan).



Bonne écoute, et n'hésitez pas à partager vos attentes ciné pour l'année 2018 !

Crédits musicaux : End Credits de Michael Giacchino, issu de l'album War For The Planet Of The Apes - Original Motion Picture Soundtrack (2017), et A Rose For Emily de The Zombies, issu de l'album Odessey and Oracle (1968)

Nos recommandations de podcasts :

S-Town (ici)

Hyperdrive (ici)

Related Posts

hors-série 5217292479839819559

7 commentaires

Intéressants vos tops totalement différents !


20. The Lost City of Z
-> un simple plan final qui émeut aux larmes, c'est rare

19. Problemos
-> la comédie française de l'année de très loin

18. Thelma
-> pour l'ambiance de rêve/fantastique

17. Jackie
-> une performance stratosphérique

16. Grave
-> la pépite française inatendu française

15. Logan
-> un vrai film de cinéma avant d'être un film de super-héros

14. The Square
-> curieux et fun

13. Okja
-> le premier grand film de Netflix

12. La planète des singes : Suprématie
-> un très grand blockbuster

11. I love you daddy
-> Louis CK : un homme qui se questionne, montre mais ne juge
jamais

10. Good Time
-> un film qui respire la fraîcheur dans le cinéma, direct et
sans concession

9. Mise à mort du cerf sacré
-> le film qui m'a mis le plus mal en 2017, très oppressant

8. Blade Runner 2049
-> outre la claque esthétique, il m'a beaucoup travaillé et
questionné
7. Coco
-> le pixar et les larmes qui vont avec

6. Split
-> tout ce que Jérôme a dit

5. Baby Driver
-> le film où tout les ingrédients font sens

4. Au revoir là-haut
-> un petit miracle tellement il est hors des sentiers battus
en France

3. Star Wars: The Last Jedi
-> une reflexion sur les mythes et les héros que j'ai trouvé vertigineuse et qui m'a ému.

Si vous acceptez de lire un avis contraire au votre, j'y parle simplement de mise-en-scène car tout a été dit : https://www.senscritique.com/film/Star_Wars_Les_Derniers_Jedi/critique/113497132

2. La La Land
-> vu 4 fois, la plus belle fin que j'aie pu voir dans un
cinéma

1. Quelques minutes après minuit.
-> tant d'émotions, un film où TOUTES les scènes sont
touchantes, et au bout d'un moment on est obligé de craquer


Et le petit flop :

5. Thor Ragnarok
-> mon divorce officiel avec Marvel, un crachat au visage
4. Fast and Furious 8
-> avec une salle déplorable remplis d'idiots
3. La Belle et la Bête
-> tout simplement insupportable et sans aucune âme
2. Mother
-> malgré les fous rires
1. Valérian
-> Besson dans les abysses du cinéma

Merci beaucoup de nous avoir partagé ton top/flop de l'année 2017 !
Le commentaire que je préfère dans ton top est celui du film Split. ;)
(J'ai jeté un œil à ta critique de Star Wars, merci pour le lien)

Bonne année déjà, puisque l'on est encore en janvier. Bilan bien charnu et qui permet de noter des films très peu médiatisés, Brimestone et The Big Sick, comme à voir (absolument ?). Mes impressions après l'écoute de cet épisode :
- You Were Never Really Here : incomprehensible que Jérôme n'ait pas aimé. La violence de ce film est surtout la torture mentale du personnage.
- Lalaland : là c'est pas possible, Julien. C'est trop niais, et ça m'a en plus tué Blade Runner où je m'imaginais sans arrêt Ryan chanter.
- Detroit : vous l'aviez déjà abordé, ce n'est pas un franc succès pour vous mais tout de même, les moments dans la maison avec les flics est à mon sens un moment de tension mémorable de cette année cinématographique. Rien que ça plus la bonne mise en scène, il pouvait être un peu plus haut non ?
- Dernier point : super émission et super podcast. Vous agrémentez mes trajets en voiture de parfaite manière.

MERCI

Hé mais merci beaucoup à toi d'avoir pris le temps de nous laisser ce commentaire !

Comme je l'ai dit, dans You Were Never Really Here c'est la narration très obscure qui m'a laissé sur le carreau. Tout le reste était vraiment bon, mais la façon dont c'est raconté ne me botte pas du tout.

Pour Detroit c'est aussi un problème particulier : on a une longue scène extraordinaire noyée dans un film très brouillon. C'est dommage, et donc ça ne peut pas mériter une meilleure place, car dans l'ensemble c'est un film bancal.

Un grand merci pour votre émission. Depuis que je vous ai découvert,je vous écoutes toute la journée au boulot.
J'adore.

Nous en sommes très heureux !

merci pour l'émission! Y a moyen de trouver votre top 10 par écrit quelque part s'il vous plait?

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Archives du blog

Search

Follow us

Like us

Popular Posts