24FPS 45 : Le Hobbit - La Désolation De Smaug

Draven 2 09:46
C'est un événement pour 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler, car c'est en effet la première fois que Jérôme et Julien ont l'occasion d'aborder la suite d'un film déjà abordé lors d'un épisode précédent (le n°12), à savoir Le Hobbit - La Désolation De Smaug de Peter Jackson !
Mais n'allez pas croire que la première partie (sans spoiler) de l'émission soit plus courte que d'habitude car c'est l'occasion de refaire le bilan du premier film avec davantage de recul, mais aussi d'aborder le casting des nouveaux personnages ainsi qu'un avis général qui ne dévoile rien de l'histoire ! Et c'est seulement après le signal sonore habituel que débute la seconde partie où toutes les scènes du film sont hautement décortiquées.



Bonne écoute, et n'hésitez pas à nous faire part de votre ressenti sur le film !

Crédits musicaux : The Quest For Erebor de Howard Shore, issu de l'album The Hobbit - The Desolation Of Smaug - Original Motion Picture Soundtrack (2013), et The Battle Of Evermore de Led Zeppelin, issu du quatrième album du groupe (1971)

Related Posts

film 3159123201827715642

2 commentaires

Non mais au secours ce film !!! C'est horriblement long, tout ça pour raconter des histoires sans importance et sans aucun intérêt.
Vous m'avez bien fait rire avec le coup du tonneau, je me suis dit exactement la même chose, qu'à moins que les tonneaux fassent des bébés dans l'eau c'est du grand n'importe quoi.
Pas d'accord avec vous sur le côté moins Disney par contre, j'ai trouvé pire que le 1, même sans les chansons. L'histoire des tonneaux c'est Disney à mort, les araignées qui parlent (WTF?), l'histoire d'amour à la Raiponce... bref, la cata. Pas d'accord non-plus sur le dragon, je l'ai détesté, vraiment pas "réaliste", moi j'aurai voulu un vrai dragon à la Skyrim, qui fait peur, là c'est presque le dragon de Shrek...
D'ailleurs la temporalité est étrange entre les deux films, à la fin du premier le petit oiseau réveil le dragon, dans le deux il dort sous son or... pourquoi ?
Pas mal de soucis sur certaines images aussi, CGI bien caca, mention spéciale à l'épée du mini Aragorn dans l'auberge au début qui cache l'image... les mecs ne vérifient pas avant d'envoyer les bandes ? Il y avait le même soucis dans le dernier Star Treck, en 3d il ne faut rien au premier plan devant les persos, ça apparait en transparent bizarre... j'explique sûrement mal, mais je me comprends.
Sinon, allez voir Hunger Games, bien meilleur !!! #troll
Bon, mon mauvais avis vient peut-être que je me suis endormi au milieu (j'étais en jetlag de Pékin), mais quand-même... ils auraient pu faire bien mieux !
Merci pour votre épisode, hyper agréable à écouter !

Merci pour le podcast, qui résume bien mon sentiment vis à vis de ce film (et du premier, je ne me suis pas infligé le troisième). J'ai juste un retour concernant un point : la scène des araignées est importante dans le livre. C'est la première scène où Bilbo brille et sauve les nains, son premier acte d'héroïsme. C'est un pivot pour le personnage, qui ne peut plus compter sur Gandalf (qui l'a propulsé dans l'aventure et sauvé des trolls) ou les nains (qui l'ont aidé à échapper aux gobelins - jusqu'à un certain point).

Toutes les scènes héroïques ou volontaires de Bilbo dans le premier film sont des contre-sens complets. Je crois que c'est ce qui m'a le plus irrité dans 'Un Voyage inattendu'.

Bilbo nomme effectivement Dard dans 'Le Hobbit' (contrairement à ce que vous dites), pas de souci là dessus. A la fin du combat, il dit simplement qu'il va nommer sa lame, et choisit de l'appeler 'Dard'.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts