24FPS 89 : Deadpool

Draven 1 03:34
24FPS retourne du côté des super-héros avec Deadpool de Tim Miller, le spin-off de la franchise X-Men produit par la Fox.
Jérôme et Julien en profitent donc pour faire le point sur les origines du personnage ainsi que la genèse du film, avant de livrer leur avis sans spoiler, puis après 1h20m50 d'émission, ils entament la partie avec spoilers et évoquent les principales scènes et références présentes dans le film.



Bonne écoute, et n'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du film.

Crédits musicaux : Maximum Effort de Tom Holkenborg, issu de l'album Deadpool - Original Motion Picture Soundtrack (2016), et Careless Whisper de George Michael, issu de l'album Make It Big (1984) de Wham!

Related Posts

super-héros 4504833367145642823

1 commentaires

Salut à vous deux! Merci pour cet excellent podcast en attendant l'excellent the revenant.
Tout d'abord, pour ceux qui veulent bien comprendre la gestion de l'univers marvel au cinéma, je leurs conseillerais l'excellent documentaire Marvel Renaissance.
Après sur le film en lui-même, pour un budget pareil, c'est plutôt réussi comme film. Le scénario tient sur un timbre poste mais au moins, une adaptation comic respecte à peu près le matériel d'origine, ce que même le très fun Guardian of galaxy ne faisait pas tant que ça.
Deadpool casse le 4 ème mur, passe son temps à faire des références à la culture pop, harasse de vannes pourris l'audience et ses ennemis. Déjà ça c'est bien. Globalement le succès est mérité pour ryan reynolds qui s'est battu pour ce projet.
Après j'ai très peur pour la suite du film et son insertion à l'univers X. Les X-men ne sont pas vraiment et ne doivent absolument pas être dans ce ton là et dans un rôle de personnage secondaire, deadpool perdra de sa substance.
L'un des persos évoqués principalement dans les rumeurs pour apparaitre Deadpool 2 ne doit pas apparaitre dans ce film là mais ailleurs dans l'univers X au vu de son origine si particulière et si importante pour la continuité générale de l'univers mutant.
Après ce film est très clivant. La plupart des blagues pipi caca qui faisaient rigoler le reste de la salle, ne me touchaient pas. Par contre, j' étais le seul à rigoler aux références aux comics, films et culture pop.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts