24FPS 101 : Rogue One - A Star Wars Story (feat. Jonathan part. 2)

Draven 1 04:31
Après avoir exploré les origines de Rogue One - A Star Wars Story de Gareth Edwards en compagnie de Jonathan de Anthrostory dans la première partie de l'émission, 24FPS revient pour explorer le film plus en détails.
Car on entre directement dans les spoilers dans cette seconde partie de l'émission, avec des informations issues du roman qui introduit le film, ainsi que de la novélisation du film, sans oublier les avis des animateurs et les nombreuses références cachées dans le film !



Bonne écoute, et n'hésitez pas à partager votre avis sur les TIE Fighters en vol stationnaire en atmosphère !

Crédits musicaux : Hope de Michael Giacchino, issu de l'album Rogue One - A Star Wars Story - Original Motion Picture Soundtrack (2016)

BONUS :

Une vidéo montrant les nombreuses scènes présentes dans les trailers qui ne sont pas dans le film version ciné :


ROGUE ONE - 46 SHOTS NOT IN THE FINAL FILM from Vashi Nedomansky on Vimeo.

Related Posts

sf 2924712538203969151

1 commentaires

Ce qui est bien sur les gros blockbusters, c'est qu'on devine dès les premières d'écoute de 24FPS la ligne de front opposant Julien le blasé à Jérôme le fanboy :D Cette dynamique fonctionne plutôt bien et me fait beaucoup rire !

Bref, pour Rogue One, mon avis est assez mitigé. Certes je ne me suis pas vraiment ennuyé, les scènes d'actions sont top ! Comme tout le monde j'ai adoré K-2SO (la figurine de 30 cm en Lego est d'ailleurs fantastique !) et effectivement, comme le disait Jonathan, il m'a furieusement rappelé le droid assassin HK-47 des jeux KoTOR (et il a quasiement la même tête que le Géant de Fer). Et bien sûr, Chirrut Îmwe (qui est non seulement bien écrit mais sutout parce que Donnie Yen !). Son petit couple avec Baze est franchement mignon :D

En revanche, j'ai trouvé Forest Whitaker abominable ! Avec son costume, il m'a rappelé Battlefield Earth.

Mais surtout, plus gênant je n'ai pas réussi à m'attacher aux 2 personnages principaux qui manquaient vraiment d'épaisseur.
Jyn est assez fade au final par rapport à ce que les trailers laissaient espérer. Je m'attendais à trouver un personnage féminin fort pour au final, le comble, se faire sauver à la fin par une espèce de prince charmant sorti de on ne sait où ! Le truc vraiment disneyien du film qui m'a vraiment déçu. A contrario, la scène de l'Episode 7 où Rey refuse que Finn lui prenne la main, tel un chevalier servant pour fuir, est le contre-exemple parfait. Certes, Rey dans l'Episode 7 faisait trop Mary Sue mais au moins elle se débrouillait seule, sans l'aide de personne. Jonathan dit quelque chose de juste, la fin aurait eu tellement plus d'impacts si Jyn s'est retrouvée seule sur la plage. Le fait de coller à tout prix une pseudo-romance m'a beaucoup énervé. Ce film n'en avait pas besoin.

Sinon peut-être est-ce dû à la 3D, contrairement à vous, j'ai absolument détesté Tarkin. C'était l'uncanny valley dans toutes ses scènes ! J'ai cru regardé une scène de Star Wars Rebels tellement ça jurait sur le reste et ça m'a sorti du film pendant 10 bonnes minutes. Au contraire, Leïa c'était gênant mais ça passait mieux parce que la scène est courte.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts