24FPS 117 : Justice League

Draven 3 16:20
Mais qu'est-ce qui s'est passé chez Warner pour que le film Justice League débuté par Zack Snyder et terminé par Joss Whedon soit un tel désastre ? C'est ce que 24FPS tente de raconter dans cet épisode...
Dans la première partie de l'émission, Jérôme et Julien vous racontent les débuts de ce groupe de super-héros en version comics, puis ils abordent les précédentes tentatives de les porter à l'écran avant de prendre le temps de raconter ce qui s'est passé dans les coulisses de Warner pour arriver à un tel résultat. Ils en profitent pour discuter de l'aspect purement business du fonctionnement de Hollywood tout en livrant leur avis global sur le film, puis au bout de deux heures d'émission, lorsque retentit le signal sonore, ils reviennent plus en détails sur quelques passages, sans oublier de mentionner les nombreuses scènes coupées du films, ainsi que les références cachées dans celles qui ont survécu.



Bonne écoute, et n'hésitez pas à partager votre avis sur la direction des studios Warner !

Crédits musicaux : Everybody Knows de Leonard Cohen, issu de l'album I'm Your Man (1988), et Come Together des Beatles, issu de l'album Abbey Road (1969)

BONUS :

Les scènes des bande-annonces qui ne sont pas dans le film :



Les scènes non-finalisées de la version Zack Snyder qui ont fuité :

Related Posts

super-héros 2744258780682217216

3 commentaires

Plutôt que de prendre de la place inutilement, je préfère mettre un lien pour ma critique si jamais vous avez le temps bien sûr: https://www.senscritique.com/film/Justice_League/critique/143205550

De mon côté, je vous écoute des que possible après une loooongue absence sur vos podcast (shame on me je sais..). J'avoue que vos voix et avis m'ont pas mal manqués.

Bon, enfin écouté. Dans l'ensemble, je suis d'accord sur la majorité de ce que vous dites mais j'aimerais revenir sur certains points:

Concernant la réception de BvS, même en n'ayant pas aimé le film, je vous rejoins sur le fait que le film a été injustement bâshé ("Pire film de super-héros de ces dernières années" Sérieusement ? Et Green Lantern ? Fantastic Four ? Ghost Rider 2 ? On en parle ?).
Le soucis, c'est que Warner n'as pas écouté les "bonnes" critiques. La majeure partie des fans lui ont reprochés ses soucis d'écriture, d'interprétation et la vision qu'avait Zack Snyder des personnages (j'y reviens). Des soucis donc réellement existants dans le film.
Au lieu de ça, tout ce que la Warner a écouté c'est les reproches de critiques plus "mainstream": "le film est trop sombre" "ça manque d'humour" etc..
J'en parle car c'est important de préciser que ça n'est PAS la faute des gens n'ayant pas aimé le film si Justice League est ce qu'il est aujourd'hui, la fautif c'est la Warner qui est incapable de réagir comme il faudrait.

Concernant la version longue du film, je ne suis pas vraiment d'accord avec Jérôme qui dit que c'est la vraie vision de Snyder contrairement à la version ciné. Même si cette dernière améliore la compréhension du film et gomme des incohérences majeures (je pense au fauteuil en plomb notamment), pour avoir revu plusieurs fois la version ciné et version longue, l'un comme l'autre, ça reste la même vision de Snyder sur ces personnages et leur univers- un Superman torturé et incompris, un Lex Luthor (Junior) loufoque et énervant, un monde se demandant si un surhomme a tous les droits, un Batman dépressif qui tue à tour de bras (une infamie pour le personnage en ce qui me concerne, surtout quand Snyder vient le justifier en citant The Dark Knight Returns, récit ou Batman ne tue toujours pas malgré une brutalité accrue), une confrontation mal amenée etc-
Personnellement je ne trouve pas que ça améliore autant le film que ce que l'on dit, mais ça le rend plus regardable c'est sûr.

Pour finir, j'aimerais revenir sur ce que Julien dit à la fin, comme quoi Justice League est à Batman V Superman ce que The Dark Knight Rises est à The Dark Knight.
Je conçois parfaitement que l'on ai pas aimé Rises (même si je pense que si beaucoup n'ont pas apprécié, c'est parce qu'il s'attendaient à un Dark Knight 1.5, au lieu de ça, Nolan a fait quelque chose de différent, d'ou un contre pied) et je conçois que le film a pas mal de soucis d'écriture et surtout de gros problème d'ellipses, mais franchement, c'est exagéré.
Rises, même vis à vis de son aîné, est quand même infiniment plus regardable, mieux écrit, mieux interprété (à l'exception de Marion Cotillard^^) et mieux réalisé que Justice League.
Vraiment c'est le jour et la nuit.
De mon côté, je vois plus Rises vis à vis de TDK comme le Retour du Jedi vis à vis de l'Empire contre-attaque, comme quoi les différences de points de vue hein x)

Sur ce, bonne continuation, et désolé pour le ptit pavé :^D^:

En fait il faut pas le voir (et je crois que je le dis mais peut etre pas assez clairement) comme JL = TDKR mais plutot comme la diff de qualité entre JL et BvS est equivalente a celle entre TDK et TDKR, pour l'expliquer en chiffres, BvS = 40 JL = 10 et TDK = 85 TDKR 50. Pour Jerome qui a apprecier BvS c'est surement encore plus énorme.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Search

Follow us

Like us

Popular Posts