24FPS Debrief Août 2019

Draven 9 09:51
Programme allégé pour le mois d'août 2019, avec seulement 5 long-métrages évoqués dans ce Debrief mensuel de 24FPS, le podcast ciné avec ou sans spoiler !
Voici donc les 5 films évoqués sans spoiler par Julien et Jérôme dans cet épisode :

- Lords Of Chaos de Jonas Åkerlund (à partir de 0:02:55)
- Good Boys de Gene Stupnitsky (à partir de 0:24:45)
- Le Gangster, Le Flic Et l'Assassin de Lee Won-tae (à partir de 0:30:15)
- La Chute Du Président (Angel Has Fallen) de Ric Roman Waugh (à partir de 0:36:30)
- Fast and Furious: Hobbs and Shaw de David Leitch (à partir de 0:50:55)



Bonne écoute, et n'hésitez pas à partager cet épisode auprès de vos amis fans de Black-Metal !

Crédits musicaux : Race With The Devil de Judas Priest, issu de l'album Sin After Sin (1977), et Won't Get Fooled Again de The Who, issu de l'album Who's Next (1971)

Related Posts

hors-série 6119854687992583309

9 commentaires

Julien ( ex EricDraven64 ? ) est trop colère vis-à-vis de la scène Black Metal !
Faut quand même préciser que des groupes comme Dimmu Borgir ont fait évolués le genre Black Metal avec une prod aux petits oignons ainsi que des éléments Trash dans leur musique( surtout à partir de l'album "Puritanical Euphoric Misanthropia" ).
Donc la nouvelle vague du Black Metal se sont diablement assagis en dehors de cette scène.
Perso, j'aime des groupes très divers de la scène Metal ( Opeth - Katatonia- Texture - Pagan's Mind ... et des centaines d'autres groupes ), mais je respecte aussi le Black Metal.
Pour finir : Cher Julien, ta détestation de cette scène est en décalage avec celle d'aujourd'hui. Alors calmos hein !? ;-)

Erratum: Mon post précédent était adressé à Jérôme et non à Julien. ^^

Hello.

Ce n'est pas Julien mais Jérôme (donc moi) qui est colère envers la scène Black-Metal (et je n'ai rien à voir avec un certain EricDraven64).

Je sais bien que cette scène a pu évoluer depuis ses débuts, notamment grâce à des groupes comme Dimmu Borgir (dont j'apprécie quelques morceaux, je dois bien l'avouer).

Ma critique était essentiellement centrée sur les débuts de ce mouvement qui m'ont toujours paru scandaleux et dont de nombreux fans continuent pourtant de glorifier les principaux protagonistes alors qu'il s'agissait essentiellement de délinquants, pour ne pas dire de criminels. Mon problème avec le Black-Metal n'est pas tellement musical de toute façon, mais plutôt idéologique (et tu noteras que j'ai soigneusement évité de parler des déviances politiques de cette scène). En plus de ça, mon avis se base également sur des rencontres que j'ai pu faire avec des personnes particulièrement intolérantes et malsaines. Je n'y peux rien s'ils étaient tous fans de Black-Metal et qu'ils m'ont craché leur intolérance à la figure.

Crois-moi je suis bien au courant de l'évolution de la scène Black-Metal, et heureusement qu'une bonne partie des groupes sont aujourd'hui respectables et ont su faire évoluer leur son (d'ailleurs ils sont mal vus des fans de Trve Black-Metal). Mais ce ne n'est pas d'eux que j'ai parlé dans ma critique, je suis vraiment resté centré sur les origines du mouvement, et il serait trop compliqué d'expliquer les évolutions musicales du genre dans un podcast ciné dont 99% des auditeurs n'ont certainement jamais entendu parler de Black-Metal. Mon venin s'adresse davantage à ceux qui pensent toujours que Varg ou Euronymous étaient des héros.

Il y a d'autres sous-genres du Metal avec lesquels j'ai du mal, mais aucun ne m'a autant craché sa haine à la figure que le Black-Metal, donc je n'ai aucune raison de prendre des gants avec cette scène.

Et quitte à être précis, Thrash s'écrit avec un H entre le T et le R. Le Trash-Metal ça n'existe pas, et ça ne veut pas du tout dire la même chose.

Merci en tout cas Jean-Jacques d'avoir pris le temps de laisser ce commentaire.

Désolé, je n'ai vu ton erratum qu'après avoir posté ma réponse.

Salut Draven ( Jérôme ).

Merci pour ta précision écrite moins véhémente par rapport à l'audio, envers la nouvelle scène Black-Metal.

Je vous suis depuis une bonne année, appréciant votre Duo assez contradictoire dans vos goûts filmiques. C'est aussi ça qui fait le sel de votre podcast.

Votre plateforme " djpod " est toujours active ( pas le dernier Debrief d’Août 2019 )?

C'est cool de m'avoir corrigé sur le terme " Thrash-Metal ", c'est de bonne guerre. :-P

Ben pour un ex black metalleux comme moi, j'ai l'impression d'être ouvert à beaucoup plus d'autres courants musicaux issus du Metal que toi, comme quoi ... ^_^

Quant à Varg Vikernes, le mec s'est rangé en fondant une famille. Inutile d'encore accablé ce gars car le passé est le passé ... C'est plus le même homme, heureusement d'ailleurs.

Merci beaucoup pour ton retour. Oui notre différence de goûts avec Julien est un peu le cœur du podcast, je suis content de savoir que ça fonctionne toujours.

Nous sommes progressivement en train d'abandonner Djpod car nous sommes passés sur un nouvel hébergeur. Les épisodes continueront d'être publiés sur Djpod jusqu'à la fin de l'année 2019, mais en retard par rapport au flux principal (histoire d'inciter les auditeurs à passer sur le nouveau flux qui est http://24fps.lepodcast.fr/rss ). Normalement, la plateforme Djpod sera complètement abandonnée en 2020.

En effet, bien que je ne sois pas fermé aux autres sous-genres du Metal, ma zone de confort se situe à 95% dans le style Thrash-Metal. Le Heavy passe assez bien, le Death n'est généralement pas trop ma tasse de thé (sauf quelques exceptions notables), et le Black c'est "non merci" (sauf Enslaved que j'aime vraiment beaucoup depuis les albums Isa et Ruun, ainsi qu'une poignée de titres de Dimmu Borgir). J'ai vu pas mal de concerts de Black-Metal à la fin des années 90 et au début des années 2000, notamment Mayhem, Satyricon ou Marduk (sans parler de Cradle Of Filth qui a eu quelques albums sympa mais qui n'est pas vraiment du Black, ou alors du Black grand public), et je n'ai jamais accroché à l'énergie de cette musique.

Par contre je suis en désaccord total avec toi concernant Varg Vikernes. Ce mec ne s'est pas du tout assagi depuis sa sortie de prison et son installation en France pour fonder une famille. Il continue de diffuser ses idées extrémistes via son site internet. C'est seulement du côté musical qu'il s'est calmé en fait, ce qui fait qu'on parle moins de lui aujourd'hui. Je ne pense pas qu'on puisse m'accuser de l'accabler vu qu'il continue de prendre la parole régulièrement et qu'il semble toujours très fier de ce qu'il a pu faire autrefois. Je n'adhère pas du tout à son image d'homme qui s'est racheté auprès de la société. Il reste quelqu'un de dangereux et de nauséabond, et je pense que ce serait une erreur de l'oublier.

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

D'accord pour ton point de vue sur Varg Vikernes, qui reste d'actualité d'après tes sources.
Perso, je me suis pas mal éloigné du Black-Metal dans un certain sens. Ma passion première est plus orientée vers le Rock Progressif/Metal-Prog, idem quand ce genre touche le Metal Extrême ( Between the Buried and Me - Textures - Augury - Obscura ... Et j'en passe ! ).
On peut dire presque pour certains, que c'est un retour à du 360 degrés questions de goûts musicaux de ma part. ^^

À bientôt Jérôme pour d'autres commentaires sous d'autres de vos podcasts ( il serait tant que je m'y mette ) car le cinéma - surtout américain et anglo-saxon - est une passion qui me travaille depuis bien longtemps.

Tchuss et bonne continuation !

PS : Si tu aimes le groupe Enslaved depuis leurs albums Isa et Ruun, tu devrais aimer le groupe Borknagar, à partir de l'album " Empiricism " (2001).

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Archives du blog

Search

Follow us

Like us

Popular Posts